Editorial – Mai 2019

Éditorial de mai 2019

 

 

Un enjeu éternel

« Le roi de Sodome dit à Abram : Donne-moi les personnes, et prends pour toi les richesses » (Gn 14.21).

Votre âme a une valeur bien supérieure à ce que vous pensez. Elle est l’objet d’un enjeu éternel entre le salut et la perdition. Les décisions que vous prenez aujourd’hui peuvent avoir des répercussions jusque dans l’éternité.

Abram vient de recevoir la bénédiction de Melchisédek. Mais, Béra, le roi de Sodome n’est pas loin. Son nom signifie « excellence ». Il représente Satan qui, se déguisant en ange de lumière, vient pour détourner les croyants du plan divin.  Le roi de Sodome dit littéralement : « Donne-moi les âmes ». Le diable ne s’intéresse pas seulement à votre argent, à vos relations, ou à vos capacités. Il désire par-dessus tout détenir votre âme sous son contrôle. Il vous laissera les richesses, vous donnera des promotions, vous comblera de toutes sortes de cadeaux, à la seule condition que vous restiez de son côté.

Dans sa réponse, le patriarche fut catégorique. Il ne voulut faire aucun compromis avec le roi de Sodome. Il n’a pas réfléchi sur l’intérêt de récupérer l’argent de ce roi. Il aurait pu l’utiliser pour des choses utiles pour Dieu. Nous serons nous aussi testés sur notre intégrité.

Lorsque Jésus a été baptisé, le diable est venu au-devant de lui pour le tenter à plusieurs reprises. Il lui a proposé de lui offrir tous les royaumes de cette terre à une seule condition. Il suffisait au Seigneur de se prosterner devant lui et de l’adorer. Depuis sa chute, Lucifer ne cesse de chercher à être l’égal de Dieu sans jamais y parvenir. Jésus le réprima avec la Parole de Dieu.

Votre âme est l’objet de toutes les attentions du malin. Il voudrait vous récupérer dans son royaume par tous les moyens. Pour y parvenir, il vous proposera des richesses et des honneurs dans ce monde. Soyez sur vos gardes. Résistez-lui avec une foi ferme. Rappelez-vous que votre âme appartient à Dieu. Vous êtes gardés dans sa main puissante.

Jean-Marc Botteron

Jean-Marc Botteron