Gaëlle Borello

J’ai été baptisée bébé à l’église catholique. J’ai étudié dans une école et un collège catholiques, dirigé par des sœurs, où j’ai reçu un enseignement biblique : le catéchisme. Par la suite, j’ai fait ma communion. A cette époque j’étais jeune et il n’y avait dans mon cœur aucune conviction, je faisais juste comme mes camarades, et au fond, je ne savais pas ce que je faisais là. Tout ce que je savais c’est que j’aurais des cadeaux à la fin !! Puis les années ont passé et je n’ai donné aucune suite à cet enseignement. Je ne priais pas et je ne lisais pas ma Bible.

Durant les vacances d’été, à peu près tous les deux ans, je partais en Martinique rejoindre ma famille du côté de mon père. Ma grand-mère paternelle était catholique, mais le reste de la famille évangélique. Pendant ces vacances, je suivais mon oncle et ma tante à l’église évangélique.

Par la suite, j’ai vécu ma petite vie d’adolescente et de jeune femme comme bon me semblait. J’ai eu beaucoup de mésaventures. Je n’ai pas toujours été une adolescente très sage et je donnais du fil à retordre à maman, surtout en ce qui concerne les études. A 19 ans, j’ai pris mon envol afin de vivre ma vie d’adulte. A cette époque, je connaissais le Seigneur, mais je ne prêtais pas attention à lui, ni lui à moi, du moins c’était ce que je croyais. J’ai vécu loin de sa main, vivant des choses que je ne citerai pas, et mon cœur a été brisé tant de fois. Mais le Seigneur veille et à plusieurs reprises, il m’a parlé. Je savais ce que je devais faire, mais je me refusais de l’écouter le trouvant trop dur, trop strict.

Puis à l’âge de 21 ans, j’attendais ma fille Shana. J’avais très peur de mourir pendant l’accouchement, car ma tante Viviane du côté de mon père, est décédée après avoir donné naissance à ma cousine. Alors je me souviens avoir demandé à Dieu de m’épargner à la clinique, et s’il le faisait je ne le mettrai plus de côté. Et Dieu m’a gardée.

J’ai beaucoup souffert au début de ma vie d’adulte et puis un jour j’ai dit : « Stop ! Ça suffit Gaëlle, remets le Seigneur dans ta vie, il est celui qui peut tout en tout temps. » Un soir en lisant ma Bible, j’ai reçu un ultime appel de sa part dans mon cœur et cette flamme qui s’était presque éteinte, s’est rallumée, ravivée, j’ai commencé à revenir régulièrement à l’église. Aujourd’hui je peux dire que mon avenir est plein d’espoir, car j’ai remis ma vie entre les mains du Seigneur Jésus-Christ. Il a racheté mes péchés et il m’a pardonnée. Combien ma vie est merveilleuse aujourd’hui !

J’ai pris conscience à l’âge de 33 ans que Dieu restaure les cœurs les plus meurtris. J’ai rencontré Jésus dans ma vie. J’ai réellement fait sa connaissance au travers de mes lectures bibliques. J’ai déposé mes fardeaux à ses pieds ainsi que toutes mes fautes. Ma foi a grandi, je prie, lis ma Bible et prends plaisir à partager ma foi autour de moi.